APPRENDRE L'ECG

APPRENDRE L'ECG

Dérivations périphériques: Einthoven

MENU DU SITE

Page d'ACCUEIL

PHYSIOLOGIE
    Définition
    Histoire
    Anatomie
    Histologie
    Electrophysio.

ANALYSE

ECG ANORMAUX

INDEX du Site
    (de A à Z)

Des QUESTIONS ?
 
[Notions vectorielles] [D. périphériques d'Einthoven et de Goldberger]
[D. précordiales de Wilson et complémentaires]

      Les dérivations périphériques (ou dérivations des membres) permettent d'étudier l'activité électrique du cœur sur le plan frontal. Au nombre de 6, elles ont été déterminées par Einthoven en 1912 (DI, DII, DIII) et complétées par Goldberger en 1942 (aVR, aVL, aVF).

Les dérivations standards d'Einthoven (DI, DII, DIII) :

      Ce sont des dérivations bipolaires, c'est-à-dire déterminées à partir de 2 électrodes. Elles sont issues du triangle d'Einthoven. (voir ci-dessous)

3 dérivations d'Einthoven:

- DI est positive dans le sens R vers L,

- DII est positive dans le sens R vers F,

- DIII est positive dans le sens L vers F.


Traingle d'Einthoven


POSITION DES ELECTRODES DES MEMBRES
4 électrodes des membres
- (R) pour right (couleur rouge): membre supérieur droit.
- (L) pour left (couleur jaune): membre supérieur gauche.
- (F) pour foot (couleur verte): membre inférieur gauche.
- "Terre", électrode neutre (couleur noire): membre inférieur droit

2 moyens mnémotechniques:
      1. Le sang (rouge) sur le bitume (noir),
      le soleil (jaune) sur la prairie (vert).

      2. Rien Ne Va Jamais (Rouge Noir Vert Jaune).
Electrodes périphériques

Apprendre l'ECG Site créé et géré par le Dr Jean Sende, urgentiste,
pour la société EDNES.COM
Best seen with
Internet Explorer