APPRENDRE L'ECG APPRENDRE L'ECG

Problèmes cardio-pulmonaires: l'embolie pulmonaire

MENU DU SITE

Page d'ACCUEIL

PHYSIOLOGIE

ANALYSE

ECG ANORMAUX
    Conduction
    Rtm Suprav.
    Rtm Ventric.
    Extrasystoles
    Tracés d'Infarctus

INDEX du Site
    (de A à Z)

Des QUESTIONS ?
 

[Electrolytes] --- [Médicaments] --- [Coeur - Poumons] --- [Autres]
[Embolie pulmonaire] [Péricardite] [Tamponnade]

L'EMBOLIE PULMONAIRE

      La place de l'ECG dans le diagnostic de l'embolie pulmonaire est malheureusement réduite, sachant que :
  • Un ECG normal n'élimine pas le diagnostic.
  • L'ECG apporte des arguments diagnostics dans 15 à 20% des cas seulement.
  • Il n'y a pas de signes ECG spécifiques de l'embolie pulmonaire.
Mais l'ECG garde toute sa place pour éliminer un diagnostic différentiel, et pour diagnostiquer ou prévenir d'éventuelles complications.

Anomalies en cas d'embolie pulmonaire de novo :
      Comparé à un ECG ancien, on peut voir apparaître les signes suivants :
  • tachycardie sinusale
  • Aspect SIQIIITIII (à savoir une onde S en DI, une onde Q en DIII et une onde T négative en DIII)
  • Déviation axiale droite
  • Bloc de branche droit fugace.

Les signes ECG étant peu fréquent (15 à 20% des cas) et surtout non spécifiques, c'est toute l'anamnèse, le faisceau d'arguments qui fera la présomtion diagnostique et non le seul ECG.

Anomalies en cas d'embolies pulmonaires multiples :
      On a essentiellement un ECG de cœur pulmonaire chronique par hypertension artérielle pulmonaire.
  • Déviation axiale droite
  • Parfois bloc de branche droit
  • Signes d'hypertrophie ventriculaire droite (onde T négative en V1 à V4, onde R prédominant en V1, onde S prédominant en V5V6)
  • Signes d'hypertrophie auriculaire droite parfois
  • Transition tardive (Changement d'axe en V5 ou V6)

[Embolie pulmonaire] --- [Péricardite] --- [Tamponnade]


ORIGINE
Apprendre l'ECG Site créé et géré par le Dr Jean Sende, urgentiste,
pour la société EDNES.COM
Best seen with